En tant que gestionnaire, comment pouvez-vous favoriser la santé mentale dans votre milieu de travail, tant sur le plan personnel que professionnel pour vous et votre équipe?

La santé mentale, un terme qui frappe fort en 2016. Nous entendons plus fréquemment parler de son importance dans les médias, les campagnes promotionnelles et aussi en milieu de travail. Aujourd’hui, on lui accorde de plus en plus l’importance qu’elle devrait occuper dans la vie de tous afin de favoriser le bien-être personnel, professionnel et social.

Cet article vous présentera les points importants à connaître sur le sujet et vous offrira quelques outils pour favoriser son intégration.

Premièrement, qu’entend-on par santé mentale? Prenons le temps de définir simplement ce qu’elle signifie. L’équilibre de la santé mentale représente une stabilité, un bien-être profond permettant à l’individu d’être bien avec lui-même et avec les autres. Les pensées, les gestes et les interactions avec autrui se déroulent dans le respect de chacun. Une bonne santé mentale permettra de surmonter les obstacles de la vie avec une plus grande facilité.

Saviez-vous que:
  • 1 personne sur 4 souffrira d’une maladie mentale au cours de sa vie;
  • La maladie mentale constitue une des principales causes d’invalidité en Amérique du Nord;
  • L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que la dépression sera mondialement la première cause d’invalidité d’ici 2020, c’est-à-dire dans 4 ans.

 

Dans l’ère de la vitesse, la performance est maintenant un critère de satisfaction pour une grande majorité des professionnels, une pression sociale se fait sentir où l’individu doit atteindre des objectifs toujours plus élevés. Le rôle des gestionnaires d’entreprise n’est pas une simple tâche puisque le succès de leur équipe repose en grande partie sur leurs épaules. L’inefficacité d’une équipe peut facilement avoir un impact négatif sur la rentabilité, l’innovation et la croissance de l’entreprise, donc la santé de celle-ci.

Quelques impacts dommageables pouvant être vécus en entreprise et causés par un déséquilibre de la santé mentale :

  • Épuisement professionnel
  • Anxiété
  • Dépression
  • Douleurs chroniques
  • Présentéisme
  • Absentéisme de courte et longue durée
  • Relations conflictuelles entre les employés et la direction

Les statistiques démontrent que les entreprises devront implanter des solutions à l’interne afin d’offrir un soutien à leurs employés, tant sur le plan de la santé physique que mentale afin de diminuer les coûts reliés aux problèmes de santé. Selon la Commission de la santé mentale du Canada, près de 21,4 % de la population active du Canada est actuellement aux prises avec un trouble mental ou une maladie mentale qui peut entraver sa productivité en milieu de travail. De plus, les troubles mentaux et les maladies mentales comptent pour près de 30 % des réclamations pour invalidité à court et à long terme au Canada; c’est aussi l’un des trois principaux motifs à l’origine des réclamations selon 80 % des employeurs.

Selon une enquête effectuée par le Collège royal des psychiatres d’Angleterre en 1997, les personnes étant atteintes d’une maladie mentale étaient perçues comme dangereuses, imprévisibles, au contact difficile, responsable de leur problème et ayant peu de chance de s’en sortir. Ce qui est alarmant, c’est que presque 20 ans plus tard, des études démontrent qu’il y a toujours de forts préjugés vis-à-vis de la personne souffrante de ces symptômes en plus de la honte qu’elle porte, souvent fondée par ces préjugés.

Pour que les gestionnaires soient aptes à assumer leur rôle adéquatement au sein de leur équipe, ils doivent bénéficier des outils, ressources et connaissances dans ce domaine. Puisqu’à tout moment la vie peut basculer, personne n’est à l’abri du chaos, d’un déséquilibre important de la santé mentale, pouvant entraîner la maladie mentale. Selon la Fondation des maladies mentales, il existe des facteurs douloureux pouvant déclencher la maladie mentale telle que la perte d’un être cher, un divorce, la perte d’un emploi, un accident ou une maladie grave, pour en nommer que quelques-uns. C’est pourquoi l’entreprise qui contribuera à désamorcer la stigmatisation en entreprise vis-à-vis l’importance d’aider les employés souffrant d’une santé mentale déséquilibrée offrira un environnement sain, propice à la mobilisation et rétention des employés. Il pourra alors être plus facile de détecter les signes précurseurs de la maladie mentale.

Quelques trucs pour favoriser l’équilibre de la santé mentale en milieu de travail :

  • Sensibiliser les individus à l’importance de la santé mentale;
  • Contrer la stigmatisation en milieu de travail par la mise en application de pratiques saines;
  • Favoriser le développement et l’amélioration de l’estime de soi des employés;
  • Favoriser le sentiment d’appartenance des employés envers l’entreprise;
  • Favoriser l’autonomie et la créativité;
  • Intégrer une approche de conciliation travail-famille;
  • Mettre en place un programme de reconnaissance des employés.

Les programmes d’aide aux employés et la thérapie en entreprise sont des solutions permettant un accompagnement favorisant la santé mentale en milieu de travail. Des professionnels qualifiés, tout en étant des ressources externes peuvent contribuer à la résolution des problèmes vécus en entreprise. De plus, la formation, la sensibilisation des employés à l’importance de la santé mentale sont aujourd’hui des atouts qui ne peuvent être négligés afin de solidifier vos troupes et diminuer les coûts astronomiques reliés à une mauvaise santé mentale.

Chaque petit pas vers l’avant saura contribuer à un environnement de travail plus sain. Quelle sera votre stratégie en 2016?

Références :

Fondation des maladies mentales — http://www.fondationdesmaladiesmentales.org/les-maladies-mentale.html
Commission de la santé mentale du Canada — http://www.mentalhealthcommission.ca/Francais/issues/workplace
(Hayward, P. and Bright, J.A. [1997] « Stigma and mental illness: a review and critique. » Journal of Mental Health, vol. 6, p. 345 à 354 cité dans Conseil médical du Québec. (2001) Les maladies mentales : un éclairage contemporain.)