Article pour le magazine Mieux-Être, Édition 82, sortie 16 juin 2016

 

L’estime de soi, cette notion parfois méconnue, confondue et sous-estimée. Quelle importance lui accorder? Quels sont ses impacts sur notre bien-être, nos relations, notre cheminement personnel et professionnel? Tant de questions et parfois si peu de réponses. Par le biais de cet article, j’espère vous partager les bienfaits pouvant être ressentis lorsqu’on laisse notre conscience se pencher sur l’estime de soi.

PREMIÈREMENT, POURQUOI ACCORDER DE L’IMPORTANCE À L’ESTIME DE SOI?

Parce que celle-ci représente la base de l’amour propre de l’individu. Elle signifie la valeur qu’une personne s’accorde, c’est un portrait de soi fait par soi-même, c’est le jugement de sa valeur personnel. Souvent confondue à la confiance en soi, celle-ci représente plutôt la vision de l’individu vis-à-vis sa capacité à passer à l’action. J’aime visualiser l’estime de soi comme une notion intangible à l’individu et la confiance en soi telle qu’une notion tangible. Pourquoi me direz-vous, une notion ne peut être tangible? Personnellement, je perçois l’estime de soi à l’intérieure, subtile, elle oblige l’individu à s’intérioriser pour en prendre conscience, l’accueillir et la développer. Elle s’infiltre sournoisement dans le quotidien de l’individu et il peut être difficile de l’évaluer sans intériorisation. La confiance en soi peut se mesurer plus facilement, entre autres, par des actions prises, des résultats extérieurs, des accomplissements. L’estime de l’individu peut aussi avoir un impact important sur sa capacité à passer à l’action, à croire en ses compétences, mais la confiance en soi peut se développer tout de même sans nécessairement être accompagnée d’une estime saine. Malgré une mésestime de soi, il peut avoir d’autres motivations qui pousseront l’individu à s’accomplir, qui lui permettront de nourrir sa confiance en lui. C’est pourquoi qu’un ne va pas sans l’autre automatiquement, ça diffère selon l’individu. C’est donc par cette capacité de passer à l’action que je présente la confiance en soi comme étant tangible, puisque les actions prises sont plus facilement mesurables. Jean Monbourquette présente les notions de l’estime de soi et l’estime du soi[i], où il présente les différences de chacun en faisant référence à ces deux notions, l’estime de soi et la confiance en soi.

À titre d’exemple pratique, les principaux impacts de ma mésestime personnelle sur mon bien-être et mes relations se traduisaient principalement par ma difficulté à oser exister avec mes besoins en relation, ma difficulté à demander de l’aide, j’avais continuellement peur de déranger, peur de prendre ma place, je préférais m’isoler et ne pas faire trop de bruit. Bref, je ne m’accordais pas suffisamment de valeur pour croire que je pouvais créer ma vie à la hauteur de mes attentes, et ce, tant sur le plan personnel que professionnel. Je laissais les « autres » choisir pour moi, je me laissais guider et je prenais rarement les devants puisque je ne me connaissais pas suffisamment pour savoir ce que je voulais, et surtout, croire que je pouvais choisir ma vie. J’y allais donc par essais erreur, ce qui a été un chemin souffrant à maintes reprises. Ce qui m’attriste c’est de constater que de mon enfance à l’âge adulte, tel que dans ma famille, mon milieu scolaire, mes différents milieux professionnels et au sein de la société, jamais l’importance de cette notion ne m’a été présentée. Aujourd’hui, mon estime personnelle est pour moi, la base de mon bien-être.

Le développement de l’être humain, celui souvent encouragé par la majorité d’entre nous, soit apprendre à marcher, apprendre à parler, apprendre à manger, bref tout ce qu’un enfant doit apprendre pour se développer est tout aussi important, que le développement de l’estime de soi. Celle-ci se crée dès l’enfance et peut être favorisée par de simples gestes d’attention, d’amour, de communication authentique et de respect de la part des parents. Il est important de savoir que vous pouvez entraîner votre estime personnelle comme vous vous entraînez à la gym pour avoir une bonne forme physique. Pour vous aider à faire un premier pas dans ce sens, je vous propose un exercice très simple, l’échelle d’estime de soi de Rosenberg[ii]. Grâce à cet outil, vous pourrez facilement évaluer globalement votre estime personnelle.

 

COMMENT FAVORISER VOTRE ESTIME PERSONNELLE? VOICI QUELQUES TRUCS À METTRE EN PRATIQUES AU QUOTIDIEN :

  • Écoutez-vous. Posez-vous les questions :
  • Qu’est qui me ferait plaisir?
  • Qu’est-ce que je veux?
  • Est-ce que mes actions répondent à mes besoins réels?
  • Apprenez à mieux vous connaître.
  • Explorez par le biais de la méditation, de lecture, ou par la thérapie la personne que vous êtes réellement.
  • Est-ce que vous vous sentez à votre place dans votre vie ou vous avez plutôt l’impression d’avoir tracé votre chemin de vie selon les croyances et désire de quelqu’un d’autre?
  • Demander de l’aide lorsque vous en ressentez le besoin.
  • Fixez-vous des objectifs personnels, petits et grands, pour ensuite orienter toutes vos actions pour les atteindre.
  • Transformez vos erreurs en apprentissage, ça vous aidera à vous créer à votre juste valeur.
  • Choisissez votre entourage. Priorisez les relations qui vous font du bien, où vous vous sentez aimé et accepté, non pas jugé, rejeté et critiqué.

 

LE CHEMIN VERS L’ESTIME DE SOI VOUS PERMETTRA :

  • Une plus grande connaissance de soi;
  • Prendre des actions qui vous ressemblent, agir pour vous et non pour les autres;
  • Atteindre un bien-être profond tant personnel, professionnel que social.

Pour conclure, cheminer vers une meilleure estime de soi, c’est s’offrir la possibilité d’accéder à la réalisation profonde de son être, tant personnelle que professionnelle! S’estimer, foncer et se réaliser sont des objectifs visant l’équilibre, le mieux-être.

 

Marie-Eve St-Arnaud offre de la thérapie individuelle par l’Approche non directive créatrice MD, une approche humaniste, fondée sur l’importance de la relation. Elle offre également un service de thérapie et coaching en entreprise en plus d’animer des ateliers formations sur des sujets entourant l’importance de la santé mentale. Vous pouvez lire son article publié sur le site du Magazine Mieux-être « La santé mentale dans votre milieu de travail ». [iii]

 

[i] Jean Monbourquette, « Stratégies pour développer l’estime de soi et l’estime du soi » Novalis, 514 pages

[ii] http://www.es-team.ca/#!estimedesoi/c253k

[iii] http://www.magazinemieuxetre.ca/articles/20160317143038/1/sante-mentale-dans-votre-milieu-travail.html